‫الرئيسية‬ مراسلون من العالم DEMOCRATIC REPUBLIC OF CONGO, MASS ESCAPE FROM BUTEMBO PRISON NORTH KIVU PROVINCE. , Almost 814
مراسلون من العالم - 12 أغسطس، 2022

DEMOCRATIC REPUBLIC OF CONGO, MASS ESCAPE FROM BUTEMBO PRISON NORTH KIVU PROVINCE. , Almost 814

الكنغو الديمقراطية – الموعد الجديد العالمية / Jan Christophe machali from Congo

detainees from this prison house all escaped on the night of August 09 to 10, 2022 under the blessing of ADF Islamist terrorists, a large majority of these detainees were ADF who participated in the massacres, violence, looting and destruction of property. the population including the burning of vehicles containing goods and houses. Two fugitives among those who escaped from the central prison of Butembo during the attack attributed to the rebels of the Allied democratic forces (ADF) against this prison, surrendered to the authorities of Kyondo in the territory of Beni (North Kivu ), this Thursday, August 11, 2022. He testifies that the enemy came to free the prisoners to be recruited into this terrorist movement with a guarantee of $350 as a monthly salary followed by a bonus of $100 every two weeks each.

These escapees claim that they escaped from the hands of their “liberators” at Kitwamuke, near Kalau in Beni territory around 1 p.m. on the same Wednesday.

They say that the attackers were numerous and well equipped. According to their testimonies, these ADF first presided over a rally with the detainees at the VGH roundabout before splitting into groups, and taking different directions for the same destination; the Graben located in the Bashu chiefdom, and the sector by Ruwenzori.

These two escapees affirm that the objective of these rebels was to strengthen their movement “because they announced to each a monthly salary of $350 and a bonus of $100 every two weeks. »

They also justified their surrender to the authorities of Kyondo, so that they join their detention cells in Kakwangura and thus serve the rest of their sentences. The latter explain that they were previously detained for a murder case near Kyondo.

The attackers had heavy weapons and wore uniforms similar to those of the soldiers of the Democratic Republic of Congo. But they are not DRC soldiers. They were ADF Nalu. We escaped by staying behind said the two fugitives. We were escorted by a soldier who forbade us to loot. Their goal was for us to work as ADF,” testified one of the fugitives.

These two fugitives returned to Kyondo challenge the conscience of decision-makers on the seriousness of the ADF threat in the region. They discourage those who may have the idea to join the bush.

“Let the security services and the population remain vigilant. As we were, many said they were Mai-Mai. I saw Kizito. Since we have been in prison, we have never seen our complainants. We are appearing alone. And we are here (in Kyondo: Editor’s note) where our case began. We want our plaintiffs to cross us even here,” another fugitive wished.

On Wednesday, ADF rebels attacked the city of Butembo for the first time via the central prison. They succeeded in freeing more than 800 detainees. However, the army announced the arrest of more than a hundred of these fugitives, who joined their prison cells.

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO , ÉVASION MASSIVE DE LA PRISON DE BUTEMBO PROVINCE DU NORD KIVU. ,Presque 814 détenus de cette maison pénitentiaire sont tous évadés dans la nuit du 09au 10 août 2022 sous la bénédiction des Terroristes islamistes ADF dont une grande majorité de ces détenus étaient des ADF qui ont participé aux massacres , violences , pillages et destruction de biens de la population dont l’incendie des véhicules contenant les marchandises et maisons. Deux fugitifs parmi ceux qui se sont évadés de la prison centrale de Butembo lors de l’attaque attribuée aux rebelles d’Allied democratic forces (ADF) contre cette maison carcérale, se sont rendus aux autorités de Kyondo en territoire de Beni (Nord-Kivu), ce jeudi 11 août 2022. Il témoigne que l’ennemi est venu libérer les prisonniers pour qu’ils soient recruter au sein de ce mouvement terroriste avec une garantie de 350$ comme salaire mensuel suivi d’une prime de 100$ toutes les deux semaines, à chacun.

Ces évadés affirment qu’ils se sont échappés des mains de leurs « libérateurs » au niveau de Kitwamuke, près de Kalau dans le territoire de Beni autour de 13h du même mercredi.

Ils racontent que les assaillants étaient nombreux et bien équipés. D’après leurs témoignages, ces ADF ont d’abord présidé un rassemblement avec les détenus au rond-point VGH avant de se scinder en groupe, et prendre différentes directions pour une même destination ;le Graben situé en chefferie des Bashu, et le secteur de Ruwenzori.

Ces deux évadés affirment que l’objectif de ces rebelles étaient de renforcer leur mouvement « car ils ont annoncé à chacun un salaire mensuel de 350$ et une prime de 100$ chaque deux semaines. »

Ils ont par ailleurs justifiés leur reddition aux autorités de Kyondo, afin qu’ils rejoignent leurs cellules de détention à Kakwangura et ainsi purger le reste de leurs peines. Ces derniers expliquent qu’ils étaient jusque-là détenus pour une affaire de meurtre près de Kyondo.

Les Assaillants avaient des armes lourdes et portaient des tenus semblables à celles des militaires de la République démocratique du Congo. Mais, ils ne sont pas des militaires de la RDC . Ils étaient des ADF Nalu. Nous nous sommes échappés en restant derrière dit les deux fugitifs . Nous étions escortés par un soldat qui nous interdisait de piller. Leur objectif était que nous allions travailler comme ADF », a témoigné l’un des fugitifs.

Ces deux fugitifs rendus à Kyondo interpellent la conscience des décideurs sur la gravité de la menace ADF dans la région. Ils découragent ceux qui peuvent avoir l’idée de rejoindre la brousse.

« Que les services de sécurité et la population restent vigilants. Tels que nous étions, nombreux disaient qu’ils sont des Maï-Maï. J’ai vu Kizito. Depuis que nous sommes en prison, nous n’avons jamais vu nos plaignants. Nous sommes en train de comparaître seuls. Et nous sommes ici (à Kyondo : Ndlr) où notre dossier avait commencé. Nous voulons que nos plaignants nous croisent même ici », a souhaité un autre fugitif.

Mercredi, des rebelles ADF ont, pour la première fois, attaqué la ville de Butembo via la prison centrale. Ils ont réussi à libérer plus de 800 détenus. L’armée a cependant annoncé l’arrestation de plus d’une centaine de ces fugitifs, qui ont rejoint leurs cellules pénitentiaires.

‫شاهد أيضًا‬

وزير داخلية ” الاردن “متحدثا بصالون السبت الثقافي بامانة عمان

مكتب الاردن – احمد عثمان النسور الفراية : لا مؤشرات او اثباتات لدينا بوقوف دول وراء …